Bonjour !

Si on devait se laisser aller quelques minutes aux vagabondages de l’esprit, qu’on flottait joyeusement dans les airs cotonneux de l’imagination, l’esprit ouvert à l’infini des possibles, peut-être arriverait-on à cette constatation essentielle sur la vie, emplie de sagesse :

« Bah en fait, entre le monde de Mario et le nôtre, y’a quand même bizarrement beaucoup plus de champignons par chez eux que par chez nous ! ».

Et oui, là-bas les champignons sont omniprésents, jusqu’au nom de cette contrée : le Royaume Champignon. D’ailleurs, si vous y respirez une bonne bouffée d’air, ça risque plus de sentir le fond de boite de conserve William Saurin « Champignons de Paris Extra » que l’asphalte et les poubelles comme par chez nous !

Mais il est temps d’en savoir plus sur cette curieuse différence, alors allons directement investiguer sur place. Embarquez dans la fourgonnette, et comme on dit en chanson : « Chauffeur, si t’es champion, appuie sur le _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  (je vous laisse compléter par vous-même, vous êtes assez grands pour ça !). »

Le constat une fois sur site est assez explicite : il n’y a pas un seul type homogène de champis, mais au moins quatre. Les voici !

1. Les champis mobiles et intelligents

Commençons par l’immanquable Toad et toute sa clique d’agarics ambulants. De tous les champignons de ce jeu, ce sont les plus singuliers. Pensez-donc : des champignons qui sont mobiles, s’expriment, raisonnent, ça ne ressemble à rien de ce qu’on a dans notre monde à nous !

Alors certes, Toad n’est pas un Einstein en puissance – il est probablement au moins aussi con qu’il en a l’air – mais il a le mérite d’être infiniment plus malin qu’un simple bolet ou qu’une vulgaire amanite, et ce n’est pas une caractéristique anodine, loin de là.

Cette capacité de pouvoir se déplacer, de communiquer et d’avoir une vie sociale basique font d’eux le sommet de l’évolution du règne champignon. Ils auraient même une petite chance d’être acceptés  au casting de l’émission Les Marseillais, là où une simple girolle se ferait recaler d’office, c’est dire leur niveau !

2. Les champignons mobiles de base

On les connaît bien ceux-là, ce sont nos chers « power-ups » dont la consommation te donne entre autres une vie supplémentaire, te fait grandir instantanément la taille, un peu comme un viagra inversé qui plongerait tout le corps en état de turgescence, sauf sous la ceinture…

On ne les connaît pas comme pouvant avoir une quelconque forme d’intelligence. Une fois découverts, ils avancent bêtement jusqu’à ce qu’ils rencontrent un obstacle, sans la moindre apparente capacité de raisonnement logique. Leur seule singularité par rapport aux champignons qui poussent dans les prés ou les forêts, c’est donc de se mouvoir.

On peut toutefois opérer une sous-division entre ces champis : on trouve ceux qui possèdent ce qui ressemble à des yeux ; et ceux qui ressemblent vraiment à un simple champignon de chez nous. Et c’est bien le plus que je puisse dire à leur sujet !

Une cible potentielle pour les Maçons du Cœur
Une cible potentielle pour les Maçons du Cœur

3. Les champignons mobiles et hostiles

Un petit détour à présent parmi les armées de Bowser pour s’intéresser à un larron un peu difficile à classer : le Goomba. Voici un champignon qui peut se déplacer comme pour les catégories précédentes mais dont l’intellect nous est finalement peu connu. Le goomba est-il un simple amas organique au QI de poulpe ou bien possède-t-il de relatives capacités sociales ?

Suivant les jeux, le Goomba peut être relativement intelligent ou juste un ennemi absolument falot et pathétique qui tombe dans le premier précipice venu sans dévier de sa trajectoire. On n’ira pas trop loin dans le détail des jeux pour ce type d’opposant, il en deviendrait vite difficile de déterminer ce qui est canonique ou pas.

Un Goomba et un proche cousin : une m…, une morille, évidemment !

4. Le méga champi inanimé

De quoi je parle ici ? Rappelez-vous certains niveaux dans lesquels notre ami Mario saute allégrement d’un champignon géant à l’autre : c’est de ça dont il s’agit ici ! Ces vastes plate-formes surplombant le plancher des vaches n’ont aucune des capacités propres aux deux autres types de champis vus précédemment : ils ne bougent pas, ne parlent pas, ils sont juste posés là, comme des platanes en bord de route…

Il va sans dire que sur notre bonne vieille planète, des champignons d’une telle taille, ça n’existe tout simplement pas. On peut en trouver certains de fort belle taille, regardez par exemple  ICI ou encore mais ça ne fait pas le poids !

Oh mais pour sauver l’honneur, sachez que l’organisme vivant le plus grand sur Terre, c’est un champignon ! Seulement, c’est la partie souterraine qui est mesurée ici, pas le carpophore (la partie aérienne du champignon) !

Bref, on a beau avoir des champignons de toutes les couleurs sur Terre, ils font malheureusement office de vils rebuts de sous-losers en comparaison avec les incroyables caractéristiques de ceux du royaume Champignon !

Source: cheezburger.com

Sur ce, je vous laisse, j’ai du LSD à finir (LSD comme Liste de Shopping pour Demain, naturellement !)

Le Docteur

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.