Laura est une nouvelle élève qui débarque en cours d’année au collège Ichiô. Un scénario simple et somme toute assez banal et qui n’a rien de bien exceptionnel à première vue. La découverte de ce nouvel environnement et des cas sociaux qui la composent seront le véritable intérêt de cette série. Différentes bandes de garçons et de filles rivalisent entre elles au sein de l’établissement. On trouvera parmi eux la fameuse bande des « Joyeux Loufoques ». Et c’est là qu’est tout l’intérêt de cet anime à l’humour simple, voire simpliste, mais qui a séduit une bonne partie d’entre nous. En attendant, découvrons ensemble quelles sont les lumières qui sont censés représenter la future génération rayonnante du Japon. Ou pas …

 

La bande des Joyeux Loufoques (Kimengumi en Jap’)

Rei, Ted, Jeannot, Jim et Dan. Ces 5 prénoms représentent la bande des Joyeux Loufoques du collège Ichiô. Tout droit sortis d’un asile d’aliénés, ces 5 lurons vont nous faire vivre à travers 86 épisodes le quotidien d’une bande de potes au caractère complètement déjanté. De véritables cancres en puissances, multi-redoublants et défaitistes dans l’âme dans toutes les matières de l’enseignement, on peut dire que ces garçons ne transpirent pas le génie. Et visiblement ça ne les dérange pas plus que ça.

 

Rei Ichido, le cerveau jetable

Chef de la bande des joyeux Loufouques. Assurément le plus stupide d’entre eux. Il a perdu sa maman Naori, enfant. Son papa Takuseki est propriétaire d’un magasin de jouets qui ne marche pas et son chien Lassie est aussi bête que lui. C’est de famille. Malgré ses airs de timbré, Rei a un grand coeur. Il aime secrètement Laura, la petite nouvelle.

 

 

Ted Rettsu, l’alcoolique

Meilleur pote de Rei et tout aussi stupide que lui, Ted est passionné par le catch et est le plus violent des personnages de la série. Sa maman étant décédé et son papa l’ayant abandonné, il trouva refuge chez son oncle et sa tante, tous deux propriétaire d’une boutique de Saké. Ce qui explique son penchant vers l’alcool. Il est secrètement amoureux de Julie.

 

 

Jim Daima, le glouton

Jim est très casanier et voue un culte sans faille pour la bouffe et le sommeil. Manger et dormir sont ses activités favorites. L’épisode 25 de la série lui est dédié et nous révèle son quotidien et ses activités très limités. Nés de parents boulangers/pâtissiers, ceci explique peut être son goût prononcé pour la bouffe. Il en fera d’ailleurs son métier dans le futur.

 

 

Jean Schusse, le pervers

Jeannot est le personnage le plus vicieux du groupe. Il passe son temps à regarder des films exotiques et regarder sous les jupes des filles.Ses tentatives désespérées pour séduire les filles du collège sont toutes vouées à l’échec. Ses modestes parents sont propriétaires d’un bain public dans le quartier Ichiô.

 

 

Dan Monohoshi, l’androgyne

Dan est sans doute le personnage qui met le plus mal à l’aise dans la série. Très efféminé, Dan aime se maquiller, s’habille comme une femme, pleure pendant son sommeil et est très fragile psychologiquement. Tout le contraire de Ted. Sa maman est la gérante d’une libraire du quartier Ichiô.

 

 

La bande des Joyeux Loufoques ont cette faculté d’invoquer le « KimenFlash », technique qui leur permet de passer en mode miniature et décupler leur âneries faisant mourir de rire leurs amis. Un petit peu moins leurs principales victimes: les profs et autres bandes rivales.

 

 

Le reste du monde

Petite présentation rapide des personnages secondaires mais pas moins important de la série. Certains épisodes « spin-off » leur seront entièrement dédiés pour apprendre à mieux les connaitre.

Laura Kawa

Nouvelle élève du collège Itchiô, Laura est très sérieuse et studieuse dans son travail. Elle voue un faible pour Rei et son humour bien particulier. Son originalité et son sens

 

 

 

Julie Uru

Meilleure amie de Laura, Julie a un caractère bien trempé et bascule fréquemment dans une colère noire pour un rien. Une copie de Ted mais en version féminine, ou presque. D’ailleurs ces deux là finiront ensemble pour le meilleur et pour le pire. Les opposés s’attirent.

 

 

Mademoiselle Hilary

Professeure principale des Kimengumis et de littérature japonaise, Mlle Hilary est un personnage colérique et répond souvent aux provocations des Joyeux Loufoques. Ses excès de colère la transformeront en Hilary-Kong (mix de Hilary et de King-Kong) pour sévir et faire régner l’ordre dans sa classe. Elle se mariera avec Mr Sessa au cours de la série.

 

D’autres personnages secondaires viendront compléter le casting de la série par la suite comme Mademoiselle Macaron, Mr Jidai, Mr Sessa ou d’autres bandes rivales comme Les Bons Samaritains, les Costauds, les Bosseurs ou les Bourreaux des Coeurs.

Découpé en plusieurs épisodes avec des scénarios différents pour chacun d’entre eux, la principale force de cet animé réside dans son humour simple et des personnages très drôle à regarder et assez charismatiques. On est loin des grosses productions de l’époque, mais on retiendra ces moments de franche rigolade en regardant cette série, ce qui fait oublier tous ces petits défauts graphiques et esthétiques. Un animé qui se laisse incontestablement regarder, en mettant son cerveau en mode « OFF ». Rien de tel pour décompresser. Une série culte pour ceux qui ont eu la chance de la regarder dans les années 90 avec le Club Dorothée et qui est toujours disponible à la vente DvD dans toutes les bonnes crèmeries. 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.