C’est avec un grand enthousiasme que j’ai appris récemment la sortie ou plutôt la réédition du légendaire Nokia 3310. Pour les plus jeunes d’entre vous qui n’ont pas eu la chance d’avoir entre les mains ce mastodonte de la téléphonie mobile dans les années 2000, sachez que le groupe HMD ressort la célèbre « matraque » de Nokia dans les semaines à venir. La petite bête devrait être commercialisée pour début Juin dans toutes les bonnes crèmeries téléphoniques. La popularité du mobile et l’effet nostalgique ayant le vent en poupe depuis un certain temps, l’idée semble astucieuse, mais le mobile en vaut-il vraiment la chandelle?

 

Présentation express du Nokia 3310

Sorti en 2000 en plein boom du marché de la téléphonie mobile, le dernier né de chez Nokia s’est écoulé au total à plus de 120 millions d’exemplaires à travers le monde. La marque suédoise avait vu juste en développant un mobile au design simple et arrondi, avec une résistance à quasiment tous les chocs, lui donnant même une réputation de téléphone indestructible, et surtout une autonomie légendaire de plus de 260 heures. Le 3310 ferait rougir de honte n’importe quel smartphone aujourd’hui. Ajoutez à cela sa coque interchangeable, ses sonneries polyphoniques que l’on pouvait personnaliser, l’option dico T9 et son écriture intuitive pour écrire ses SMS, sans oublier le jeu Snake 2 et vous obtenez un véritable petit bijou technologique de 133 grammes entre la paume de vos mains.

J’ai pu me procurer un exemplaire grâce à la version prépayée Mobicarte d’Itineris, dans sa magnifique boite cylindrique plastico-cartonnée dans les années 2000. Moyennant 1490 Francs (environ 250€) tout de même. Oui, ce n’était pas donné, mais le produit en valait le coup techniquement.

L’arrêt de sa commercialisation en 2003 coïncidera avec l’arrivée sur le marché des premiers cellulaires avec appareil photo intégré, sonnant le glas pour cette légende devenue « has been » pour son époque.

Nokia 3310

Annonce au MWC 2017

L’arrivée de cette nouvelle version 2017 a été annoncée lors du dernier Mobile World Congress de Barcelone. Les rumeurs sur sa sortie avaient été évoquées déjà à maintes reprises plusieurs mois en arrière. Une nouvelle qui n’en est pas une au final tant les bruits de couloirs allaient bon train.

Premier élément qui surprend à vue d’oeil: sa forme. Une véritable cure d’amaigrissement a été imposée pour le mobile. Avec des traits plus fins et une carrure moins imposante que son prédécesseur, on est logiquement en droit de se poser des questions sur sa solidité, élément tant glorifié chez son ainé. Certains testeurs ont pu confirmer la robustesse du mobile comparé à nos smartphones d’aujourd’hui malgré une certaine qualité très « cheap » au niveau des matériaux utilisés.

Côté écran, on abandonne le côté monochrome et on passera sur une version couleur avec une taille plus important que sa précédente version d’après le constructeur.

Les touches du clavier sont physiques, ce qui rappellera de bons souvenirs aux habitués des premiers mobiles mais la prise en main donnera un peu de fil à retordre aux petits nouveaux habitués aux écrans tactiles. Ecrire un SMS peut s’avérer déroutant au départ, mais un petit peu d’entrainement devrait amplement suffire.

L’appareil photo de 2 megapixels est standard. Il ne fallait pas s’attendre non plus à quelque chose d’exceptionnel sur ce point de vue là. Il faudra se contenter de clichés vraiment basique, sans plus. Il faudra rester parfaitement immobile pour avoir une photo potable car le moindre mouvement causera cet effet de flou tout moche lors de vos prises.

Le téléphone embarquera une mémoire interne de … 16 Mo. Vous aurez de quoi prendre une poignée photos mais pas plus. L’ajout d’une micro carte SD sera indispensable si vous voulez jouer au photographe du dimanche ou si vous installez des applications de base comme Facebook ou Twitter.

Côté connexion, oubliez la 4G et la 3G. Il va falloir se re-habituer à la 2G uniquement. En gros vous pourrez envoyez vos SMS et MMS et téléphoner. Utiliser vos applications pour les réseaux sociaux se transformera en parcours du combattant à moins de s’armer de beaucoup de patience et accepter une interface très rustique digne du WAP des années 2000.

L’interface du système est relativement sobre avec certaines icônes propriétaires de Nokia. On y retrouvera des fonctions de bases comme le calendrier, la radio FM, la Météo et même le Snake en 3D.

Les couleurs flashy et très tendance sont relativement attirantes. Proposé dès sa sortie avec 4 couleurs: noire, grise, jaune et rouge, il y’en aura pour tous les goûts assurément

 

Prix et avis

Cette édition 2017 était au départ annoncée au prix de 49€. Un tarif relativement honorable pour un téléphone du dimanche avec ses fonctions basiques. Quelques semaines plus tard, HMD annoncera une commercialisation du produit avec un tarif plus élevé: 79€.

Partant d’un très bon principe et malgré une certaine envie de faire revivre cette légende technologique qu’était le Nokia 3310, il faut dire que le projet m’a relativement emballé au départ. Je ne m’attendais clairement pas à une bête de pointe ou même de milieu de gamme côté hardware. Là où ça ne passe pas, c’est côté prix. Je veux bien que certains constructeurs misent tout sur notre fibre nostalgique pour nous faire acheter leur produits. Mais à ce prix là, c’est vraiment se moquer du monde. Avec un prix de départ qui a quasiment doublé en quelques semaines d’intervalle, il faut dire que la hype suscitée par le mobile retombera aussi vite qu’elle n’est monté. J’attendrai d’avoir personnellement le produit entre les mains pour me figer un avis définitif, mais sûrement pas à ce prix là. 

Here is a collection of places you can buy bitcoin online right now.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.