ISS PRO 98. Ca ne vous dit rien? Excellent jeu de foot sorti sur PS1 et d’autres supports en Aout 1998. Voilà voilà -_- … Le rapport avec Metal Gear Solid? La démo qui était livrée avec et qui a littéralement révolutionné la petite sphère du jeu vidéo.

Metal Gear Solid c’est juste le jeu où j’ai passé les 3/4 du temps à jouer et retourner la démo dans tous les sens sans me préoccuper de ISS 98. J’ai plus joué à la démo qu’au jeu de foot, c’est vous dire … Et pourtant, le foot c’est bien.

Hideo Kojima, son créateur, n’en était pas à son premier coup d’essai. La franchise MGS avait déjà vu le jour sur NES, puis sur MSX dans les années 80. Nettement moins médiatisés, donc moins connus du grand public. Interrogez n’importe quel joueur sur les débuts de MetalGear, tout le monde vous parlera de l’épisode sorti sur PS1. Et pourtant, quel épisode. Une véritable claque dans tous les domaines.

Le concept

Novateur. C’est le premier mot qui me vient à l’esprit quand je dois évoquer le concept du jeu. Les jeux d’aventure/action, c’était: un héros, un méchant, des ennemis un peu partout, on les tabasse un par un, on passe des donjons/niveaux avec certaines énigmes à 2 balles et ce jusqu’à la fin du jeu. Là, le principe est quasiment identique, sauf qu’ici votre salut passera par la discrétion de vos actes. Il faudra se cacher, ruser, faire attention à vos traces de pas, ne pas se faire repérer par vos ennemis, se planquer à la moindre alerte, étudier les rondes de vos ennemis et faire preuve de beaucoup de patience avant d’agir. Ouai ça fait beaucoup. Mais ça vaut le coup.

L’histoire

Vous êtes Solid Snake, un super soldat chargé d’infiltrer une base nucléaire en Alaska et empêcher des terroristes de lancer un missile si leurs exigences n’étaient pas satisfaites. Ce groupe terroriste n’est autre que votre ancien commando d’élite, la FOX HOUND. Leur exigence: leur donner les restes de Big Boss, considéré comme le soldat légendaire, que vous avez tué par le passé, afin d’obtenir son ADN et améliorer le code génétique de leurs soldats. Coup de bluff ou réelle menace de FOX HOUND? C’est à vous d’infiltrer la base secrète et faire déjouer ce plan. Le scénario est planté, c’est à vous de jouer maintenant.

Solid Snake, l’espion qui venait du froid

La première chose qui m’a frappé en jouant pour la première fois à MGS, c’est son personnage principal: Solid Snake. Quelle classe mes amis !!! James Bond passe littéralement pour un clown à côté. Froid, énigmatique, avec un caractère en béton et avec une pointe de sensibilité et d’humanité qu’il dévoilera au fil du jeu, Snake a le profil atypique d’un héros de JV. Vivant en solitaire en Alaska, il aime son environnement, la nature et les animaux. Un tempérament calme, à première vue, et un profil d’homme isolé qui ne cachera pas son goût prononcé pour les femmes au cours du jeu. Il draguera volontiers et de manière franche par CODEC la jeune Mei Ling (analyste et experte en technologies) ou la nièce du colonel, Meryl par exemple. Tout joueur s’est un jour identifié à lui, moi le premier.

Outre le personnage et son caractère assez spécial, la voix de Snake a également marqué toute une génération. David Hayter a prêté sa voix dans cet épisode pour la version US. Particulièrement appréciée par le grand public, il deviendra par la suite la voix officielle du personnage pour de nombreux épisodes. Cependant, le doublage français par Emmanuel Bonami a été particulièrement réussie et j’ai été agréablement surpris du résultat. Bon, ce n’est pas génial non plus mais quand on sait qu’ habituellement, le doublage en français de certains jeux est vraiment catastrophique …

L’environnement

L’intégralité du scénario se déroule en Alaska, sur l’île de Shadow Moses, qui abrite des installations militaires américaines ainsi qu’un centre de recyclage d’armes nucléaires. Votre mission se déroulera de nuit, avec des conditions météo assez rudes (blizzard, neige, froid). La combinaison d’infiltration de Snake sera d’une très grande utilité pour éviter tout risque d’hypothermie dans ces conditions extrêmes. Le début de l’histoire se passera en environnement extérieur, sur l’héliport de Shadow Moses, puis vous découvrirez un hangar à tanks, un entrepôt d’ogives nucléaires, deux tours jumelles de communications et des entrepôts sous-terrains dont une qui donne accès à la base par voie sous-marine dès le début du jeu. Vous aurez de quoi faire en matière de promenade, tantôt à l’extérieur, tantôt à l’intérieur des nombreux bâtiments du jeu.

Rampe comme un serpent et pique comme une abeille

Infiltrer une base nucléaire, annuler les codes de mise à feu des missiles, détruire Metal Gear … rien que ça. OK Colonel, mais je fais comment?

« La discrétion tu adopteras, jeune reptile ». C’est votre arme principale. Se cacher en permanence, ramper sous les véhicules de guerre, sous les lits dans les dortoirs du personnel ou les cellules, dans les conduits d’aération. L’une des techniques de camouflage les plus célèbre est celle du carton. Si vous possédez dans votre inventaire l’une des nombreuses BOXes que vous trouverez au cours de votre aventure, vous aurez la possibilité de l’utiliser et de vous cacher à l’intérieur en cas d’alerte générale déclenchée par l’ennemi. Et hop, ni vu ni vu … ou presque. A condition de ne pas bouger d’un iota, sinon c’est mort pour votre pomme.

Se cacher est une chose. Détourner l’attention de l’ennemi pour mieux le neutraliser en est une autre. Car oui, Snake devra ruser pour avancer dans sa mission. Il aura donc 2 possibilités. La première sera d’y aller comme un bourrin, au risque de se faire repérer, échouer la mission, et donc, perdre l’âme, l’essence même du jeu. La deuxième et sûrement la plus séduisante des tactiques sera d’y aller à pas feutrés. Eliminer l’ennemi et le dissimuler dans l’ombre. Sans bruit, sans traces. Car tout l’intérêt du jeu est là. L’observation et l’étude du comportement des ennemis est super important. Voir la façon dont les gardes font leur rondes, leurs timing, leurs arrêts. Vous devrez calculer tout cela avant de passer à l’action. Et ce petit frisson au moment de passer à l’acte et de neutraliser un garde en espérant qu’il ne déclenche pas l’alerte générale, délicieux.

Sachez également que votre environnement est hostile. Toute trace de pas dans la neige, bruit de pas dans les flaques d’eau etc sont susceptibles d’attirer l’attention des soldats génomes et d’éveiller des soupçons sur votre présence dans les lieux. Gare au serpent !!!

Graphismes et Gameplay

Côté graphique, le jeu fourmille de détails et l’environnement dans lequel se déroule le jeu est très séduisant. Du hangar de départ, en passant par l’héliport jusqu’aux tours de télécommunications, chacune des zones que vous explorerez est ultra détaillée. Malgré cet effet « sombre » (hé oui, le scénario se déroule la nuit tombée), le graphisme est fin et nos rétines ne peuvent qu’apprécier. Impossible de faire mieux en 1998.  Les personnages sont facilement identifiables au premier coup d’oeil et l’interaction avec l’environnement et les décors sont très réussis pour le premier MGS en 3D temps réel sur la génération Playstation.

Côté gameplay, le jeu est assez riche. Et quand je dis riche, c’est qu’il faudra un petit temps d’adaptation pour maitriser Snake et toute sa panoplie de gestes et d’items au cours du jeu. Se plaquer contre le mur, rester accroupi, ramper, courir, ça c’est pour la gestuelle du Serpent. Pour mener à bien votre mission, il aura également besoin d’une bonne dizaine d’armes et d’explosifs. Du classique SOCOM, en passant par le fusil d’assaut automatique M4, le fusil à lunette, le Nikita, le STINGER, les Claymores, le C4 sans oublier la bouteille de ketchup … Oui, la bouteille de ketchup. Une arme redoutable qui vous sortira d’un bien mauvais à un moment donné. No Fake. Vous aurez donc de quoi faire sauter la moitié d’un bled avec tout ça. A vous d’en faire bon usage.

Les personnages

Tout au long de l’aventure, vous aurez à faire avec des personnages tout aussi charismatiques que le légendaire Solid Snake. La plupart d’entre eux seront des boss que vous devrez affronter pour passer au prochain chapitre du jeu. Mais je n’ai pu m’empêcher, à titre d’exemple, de m’attacher à PsychoMantis ou Sniper Wolf, de par leur vécu, leur passé et de la puissance des messages que certains d’entre eux essaient de faire passer. Des messages de paix, de fraternité, de remises en question de l’Homme et sa volonté de détruire l’environnement, sa faune, sa flore, ou tout simplement son prochain. Des petits rappels qui font du bien en ces temps difficiles dans la vie réelle.

 

Hideo Kojima, créateur de genie

Ce mec, on ne le présente plus. C’est le papa de l’une des oeuvres vidéoludique les plus importantes de ces dernières décennies. Adulé par certains, rejeté par d’autres au sein même de sa propre famille professionnelle, il ne peut laisser indifférent son charisme, son travail de perfectionniste véritable amoureux et passionné de cinéma, il sait inculquer à chacune de ses oeuvres cette touche hollywoodienne qui fait qu’elle prend une dimension telle qu’on se croirait devant une oeuvre du 7ème art alors que l’on joue à un jeu vidéo.

Techniquement et artistiquement l’un des jeux les plus aboutis de sa génération. Une véritable claque graphique et cinématographique avec un scénario digne des plus grosses productions hollywoodiennes. La nouveauté du genre en 3D a d’ailleurs inspiré d’autres studios à se lancer dans le thème de l’infiltration avec plus ou moins de succès comme Syphon Filter, Splinter Cell ou Hitman. Un must-have pour tous les amoureux du jeu vidéo. Malgré des graphismes qui ont pris pas mal de rides, c’est toujours un plaisir de relancer le jeu aujourd’hui rien que pour son scénario. Pour ceux qui ne jurent que par la qualité graphique d’un jeu, la version Metal Gear Solid: the Twin Snakes sur la GameCube de Nintendo vous piquera sans doute moins les yeux, mais le jeu est beaucoup plus difficile à trouver sur le marché du jeu vidéo. A moins d’y mettre le prix. Mais ça c’est une autre histoire.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.